rhone

La Vallée du Rhône

Une histoire importante

La Vallée du Rhône, un vignoble parmi les plus anciens

Déjà au IVème siècle avant notre ère la vigne était cultivée dans la région de Marseille. Le Nord de la Vallée du Rhône développera son travail de la vigne à partir du 1er siècle après J-C. Il commence à se poser en tant que sérieux concurrent des vignobles italiens. Un exemple de cette influence nouvelle est la création de la cave du Molard. En effet, c’est la plus grande cave de l’antiquité, elle concentra la plupart de son activité dans l’exportation des produits locaux afin de développer la notoriété des vins de la région.

La vallée du Rhône a suivi, à cette époque, un développement économique très lié au commerce du vin. Des segments secondaires comme la vente d’amphores explosent. Les dernières traces de ces amphores sont d’ailleurs le témoin le plus fidèle de l’ancienneté du vignoble. Les Romains, qui remontent le Rhône, créent la ville puis le vignoble de Vienne qui fait tout de suite l’objet d’une grande renommée. Ils mènent des travaux d’aménagement colossaux, le vignoble commercial prend ses premières marques.

La chute de l’Empire va signifier un grand ralentissement pour la région qui se retrouve sans débouchés à part pour la partie septentrionale qui fournit la ville de Lyon en vin. Le travail d’expansion va pouvoir reprendre à partir du Moyen-Age grâce à l’influence de l’Eglise.

Le vin des papes

Les Papes d’Avignon vont être des personnages d’une grande importance pour la région. En effet, installés à partir du XIVème siècle, ils découvrent les vignes qui les entourent et deviennent très vite de grands amateurs. Ils vont œuvrer à la plantation de nombreuses vignes autour de leurs territoires.

Les deux noms les plus importants pour cette période sont les pontifes Jean XXII et Benoit XII. Le premier est le 2ème des sept papes avignonnais. Il fait bâtir la résidence d’été de Châteauneuf du Pape et y installe un des haut-lieux de la production régionale. Le deuxième est le 3ème des sept papes avignonnais. Il fait construire le palais des Papes, la plus grande construction gothique du Moyen-Age.

Ces deux lieux vont donner une image nouvelle à la région et grandement participer à son développement économique. Le port de Roquemaure va servir de grand centre d’expédition. Coste du Rhône est alors le nom d’une circonscription administrative du Gard déjà très réputée pour ses vins. Une assurance qualitative prend déjà forme via une réglementation de 1650 qui garantit certaines caractéristiques des vins.

L’appellation de « Coste du Rhône » ne concernant que la rive droite du Rhône. C’est en s’étendant à la rive gauche, au XIXème siècle, que l’appellation prend le nom de Côtes du Rhône.

L’AOC, une création de la région

Il faut savoir que la Vallée du Rhône a joué un rôle primordial dans la mise en place du système des appellations d’origine contrôlée. En effet, c’est en 1930, avec l’intervention du Baron le Roy, un producteur visionnaire, que tout démarre. Cet homme est en quelque sorte le héros de l’appellation. Vigneron à Châteauneuf du Pape, il veut faire reconnaitre les caractéristiques de cette dénomination. Son action porte aussi sur les Côtes du Rhône en tant qu’appellation régionale.

Sans institution pour gérer ce type d’action, c’est un tribunal de grande instance qui va donner la dénomination d’appellation d’origine contrôlée en 1933. Le cahier des charges présenté va servir de modèle à toutes les appellations créées par la suite.

Le Baron le Roy va aussi participer activement à la création de l’INAO, aujourd’hui institut de référence pour les questions d’appellations en France.

Le 2ème vignoble d’AOC français

Le vignoble de la Vallée du Rhône est aujourd’hui l’un des colosses de la production française. Réparti sur plus de 71000 hectares, il compte un certain nombre d’appellations. Par décret, 27 cépages principaux sont acceptés pour une moyenne de 2.5 millions d’hectolitres produits par an.

Le territoire est en général divisé en deux parties:

  • de Vienne jusqu’à Valence on se trouve dans la Vallée du Rhône septentrionale. On y trouve des appellations comme Côte-Rôtie, Condrieu, Saint-Joseph, Crozes-Hermitage et bien d’autres
  • de Montélimar jusqu’à Avignon on se trouve dans la Vallée du Rhône méridionale. On y trouve des appellations comme Gigondas, Châteauneuf-du-Pape, Muscat de Beaumes-de-Venise, Vacqueyras et d’autres

Le vignoble produit majoritairement du rouge avec 79% de la production. Il a tout de même une bonne présence en matière de blanc et de rosé, le deuxième est dominant avec 15% de la production totale, le premier représente 6%.

La Vallée du Rhône est assez diversifiée au niveau de ses canaux de distribution mais le plus important reste l’exportation. En effet, exportant 120 millions de bouteilles en moyenne chaque année vers 159 pays différents en fait vraiment l’un des poids lourds de l’industrie française.

La dernière nouveauté du vignoble est l’importance croissante du bio dans le vin. Le développement du bio est caractéristique de l’évolution du marché. Actuellement, le vignoble de la Vallée du Rhône est parmi ceux qui ont le plus investi dans cet aspect avec plus de 6000 hectares de production certifiés bio.

Des cépages très variés
Cépages rouges Cépages blancs
Vaccarèse
Muscat Noir
Clairette Rose
Mourvèdre
Counoise
Syrah
Picpoul noir
Cinsault
Calitor
Carignan noir
Grenache gris
Muscardin
Grenache noir
Marselan
Terret noir
Ugni Blanc
Marsanne
Macabeo
Roussanne
Bourboulenc
Picpoul blanc
Grenache blanc
Viognier
Vermentino
Muscat blanc
Picardan
Clairette

Ces cépages sont définis par les décrets d’AOC qui gravitent autour des appellations de la région. Les cépages sont tous envisageables mais chacun dispose de ses caractéristiques. C’est au choix du producteur, à son goût, ses techniques de productions, s’il veut faire des assemblages ou non, … Malgré tout, on note tout de même qu’il y a des « stars » dans ces cépages:

  • Marsanne
    Caractéristiques générales
    Cépage très vigoureux et généreux
    Maturité à partir de la deuxième semaine de Septembre
    Implanté sur des terrains peu fertiles de coteaux
    Se plait principalement dans les Côtes du Rhône septentrionales
    Aptitudes
    Donne des vins puissants, d’acidité moyenne

    Développe de forts arômes floraux avec le vieillissement
    Emploi
    Crozes-Hermitage, Hermitage, Saint-Joseph, Saint-Péray, Côtes du Rhône Villages, Costières de Nîmes, …
  • Viognier
    Caractéristiques générales
    Cépage rare, arômes uniques échappant à certaines descriptions

    Originellement exclusivement planté en Côtes du Rhône septentrionales
    Aujourd’hui le plus apprécié en Californie et comptant pour 70% des vignes blanches Australiennes
    Aptitudes
    Capiteux, envoûtants, enivrants, insaisissables, dorés ou corsés, les vins blancs issus de ce cépage sont très recherchés, ils évoquent autant les fruits jaunes que les épices, les fruits secs,…

    Emploi
    Star de Condrieu, Château-Grillet pour la France

    Californie et Australie pour les plus grosses productions internationales
  • Grenache noir
    Caractéristiques générales
    Cépage majoritaire en Vallée du Rhône, sait s’adapter à une grande variété de terroirs

    Incarne la gourmandise et la générosité des vins du Rhône
    Aptitudes
    Cache de nombreux atouts gustatifs

    Du côté des rosés, il étonne par son fruit, sa bouche soyeuse et sa teinte
    En assemblage pour les rouges, il donne une véritable ampleur et des arômes de cassis et d’épices
    Ses tanins fondent en vieillissant
    Emploi
    Assez polyvalent en Vallée du Rhône, on le trouve dans bon nombre de pays comme l’Italie, la Grèce, le Portugal, le Maroc, la Californie, ….
  • Mourvèdre
    Caractéristiques générales
    Origines mystérieuses, longtemps considéré comme simple cépage d’appoint, désormais largement cultivé en vallée du Rhône méridionale
    Grappes compactes sont moyennes à grandes, de formes coniques, étroites et parfois ailées
    Ses baies sont moyennes , sphériques, avec une pellicule épaisse
    Aptitudes
    Cépage à forte personnalité, donne un vin très coloré, corsé, structuré

    Tanins serrés, d’excellente tenue
    Bon potentiel de vieillissement, vers les 5 ans, il s’épanouit vers des notes plus rondes et des arômes plus complexes
    Emploi
    Châteauneuf-du-Pape, Beaumes de Venise, …
  • Syrah
    Caractéristiques générales
    Longtemps perçu comme provenant de Syrie, de Perse ou Syracuse, il vient en fait de Savoie et d’Ardèche

    Cépage à faible rendement, se cultive sur des territoires idoines et privilégiés, symbole de la partie septentrionale des Côtes du Rhône
    Aptitudes
    Noir, poivré, structuré: la Syrah est un cépage qui sait s’affirmer

    Donne des vins colorés, aromatiques, bien alcoolisés, délicats quoique charpentés
    Emploi
    Cornas en solo, Crozes-Hermitage, Hermitage et Saint-Jospeh en assemblage

    Tout de même cultivé sur 14 000 hectares à travers le monde
Des appellations reconnues

Rappelons que le concept d’appellation d’origine contrôlée vient de ce vignoble, ce qui n’est pas rien. Aujourd’hui, la Vallée du Rhône a développée un nombre d’AOC impressionnant. Au vu du succès de l’exportation des vins rhodaniens, on voit que la notoriété de ces appellations est mondiale.

On compte:

  • 16 appellations crus
  • 2 appellations pour les vins doux naturels
  • 18 appellations communales dans le Côtes de Rhône Villages
  • 9 appellations régionales

Dans les appellations régionales, on peut trouver des références telles que Côtes du Rhône. L’aire de production de cette appellation correspond à une grande partie du vignoble étant donné que celle-ci est une régionale. Elle couvre près de 70 000 hectares de la partie septentrionale jusqu’à Avignon dans la partie méridionale et produit des trois types de vins.

Les appellations crus sont, d’un point de vue qualitatif, celles qui attirent le plus l’attention, avec des noms évocateurs tels que Châteauneuf du Pape ou Saint-Joseph. On compte notamment:

 

Appellation Cépages Couleur Rendu
Côte-Rôtie Syrah + Viognier (jusqu’à 20%) 100% Rouge Modèle d’organisation, Côte-Rôtie n’est que finesse, charme à l’état pur, sculpture du temps et du savoir.
Condrieu Viognier 100% Blanc L’or à l’état pur. Vin rare, très recherché. Une diversité aromatique fabuleuse à apprécier jeune.
Châteauneuf-du-Pape 13 dont Grenache, Cinsault,
Mourvèdre, Syrah et Muscardin
94% Rouges 6% Blancs Entre les rouges généreux du Sud, les rouges plus fins du Nord et les blancs d’une belle fraicheur l’appellation est inimitable.
Crozes-Hermitage Syrah pour les Rouges, Marsanne
et Roussanne pour les Blancs
92% Rouges 8% Blancs Les rouges, de moyenne garde,sont gourmands et tendres. Les blancs, gras en bouche, ont une belle couleur dorée.
Gigondas Tous autorisés, Grenache, Syrah
et Mourvèdre en majorité
99% Rouges 1% Rosés L’originalité géologique alliée à la diversité des cépages pour un vin concentré, équilibré et plein de finesse
Hermitage Syrah, Marsanne et Roussanne 76% Rouges 24% Blancs Un cru à la réputation mythique. L’Hermitage domine, sans prétention. Puissant, indestructible.
Beaumes-de-Venise Variétés de muscat à petits grains Malgré que son existence ait été menacée plusieurs fois, le Beaumes-de-Venise garde son identité et défend ses couleurs
Saint-Joseph Syrah, Marsanne et Roussanne 91% Rouges 9% Blancs Des rouges puissants aux arômes d’épices et de fleurs ainsi que des blancs équilibrés et gourmands dans un terroir exigeant
Saint-Péray Marsanne et Roussanne 100% Blanc Pur produit d’Ardèche, les vins tranquilles de l’appellation sont légers, peu acides mais disposant d’une certaine palette d’arômes
Tavel Une dizaine avec la Grenache comme base 100% Rosé Seule appellation rhodanienne à ne faire que du rosé. La robe varie du saumoné au rose soutenu, le nez est complexe et évolutif
Vacqueyras Grenache noir, Syrah et Mourvèdre
pour les rouges, plusieurs pour les blancs
97% Rouges 3% Blancs La force de l’équilibre. Amples, délicats et complexes, les vins mêlent harmonieusement les qualités de plusieurs terroirs